WWW.DISSERS.RU


...
    !

Pages:     | 1 | 2 || 4 | 5 |   ...   | 8 |

2. Il est dsirable que, dans le service naval, la fin de chaque trimestre, lo chirurgien fasse un rapport nosologique selon une classification commune de tous les cas de maladies et de blessures inscrits sur le registre des malades. Cette table, indiquant le nombre de toutes les maladies et de toutes les blessures en classes, devrait, en outre, contenir dans des colonnes spares, le nombre des hommes envoys lhpital, rforms, ou morts; le nombre des cas chaque priode dcennale de la vie, entre quinze ans et soixante-cinq, avec le nombre total des jours de service perdus chacune de ces priodes pour cause de maladie ou de blessures.

Dans le mme rapport, il devrait y avoir une seconde table avec des colonnes pour indiquer le nombre des personnes bord, de diffrents rangs et classes arranges daprs leur ge. Et, afin de sassurer de linfluence du climat ou de la localit sur la sant de lquipage dun vaisseau, la date du dpart et de larrive du vaisseau dans les diffrents ports ou autres lieux devrait tre mentionne.

3. En outre de ce registre, le chirurgien devrait tenir un journal mdical destin tre remis la fin de chaque anne, au chef du Dpartement. Co journal devrait contenir des dtails de tous les cas intressants, avec des remarques sur ltat sanitaire du vaisseau et do son quipage, sur la sant des habitants des divers ports o ils sont entrs, et sur tout autre sujet relatif la mdecine. A la fin du journal, une table contenant les noms de toutes les personnes gravement blesses devrait tre donne, avec une description des blessures; ainsi quune table nosologique pour la statistique, contenant tous les cas entre le 1 Janvier et le 31 Dcembre. Lorsque le vaisseau est rest continuellement toute lanne dans la mme station, cotte table est ncessaire pour prparer le rapport sur la sant de la station; mais si lon a chang de station, alors on doit se servir des rapports tri- mestriels, afin dattribuer la maladie la station o lon tait, lorsquelle sest dclare.

4. Pour connatre le nombre des cas do certaines maladies qui ont lieu sur un vaisseau, il serait ncessaire de les inscriro sur le registre au moment o ils ont lieu, dans le registre des malades; mais comme une per 87 sonne peut avoir plusieurs attaques de fivre avec des intervalles de sant, il ne serait pas juste; dans le but statistique, dnumrer ces attaques successives comme des cas distincts; ceci pourrait tre obvi en mettant le nombre des attaques successives dans une colonne du registre des malades en regard du nom du malade, et en les considrant comme un seul cas. A moins de prendre cette prcaution, on ne pourrait avoir aucune confiance dans la statistique qui se propose dindiquer le nombre des cas de phtisie, dpilepsie, de fivre, et certaines autres maladies, dans un nombre donn de la population.

5. Il serait galement dsirable de noter le nombre de fois que le nom de chaqne personne est inscrit dans le registre, afin de sassurer si une classe dhommes nest pas plus sujette aux maladies quune autre.

6. Dans le but de sassurer aussi exactement que possible de la mortalit due aux diffrentes causes, il serait ncessaire, dans la grande majorit des cas, denregistrer la mort, dans la colonne affrente ces causes, et non pas dans celle des causes dune nature secondaire. Par exemple, une personne qui tait enregistre comme atteinte de diarrhe peut mourir du cholra, on une personne peut mourir dhydropisie la suite dune maladie de fois, ou dpilepsie rsultant dune fracture du crne; dans ces diffrents cas, la vraie cause de la mort a t la maladie primitive, et non pas la secondaire. Dun autre ct, il y a des cas dans lesquels il est difficile dassigner la vraie cause, la cause spciale; lorsquun homme, par exemple, meurt dpilepsie rsultant dune intemprance longtemps prolonge, on se suicide en se noyant pendant une attaque de delirium tremens, la vraie cause de la mort quoique loigne, dans chacun de ces cas, est indubitablement labus des liqueurs alcooliques. Consquemment, en enregistrant des cas de cette nature il ne faut pas perdre de vue la cause primitive, la vraie cause de la mort. Cependant il y a dos cas tellement compliqus quil est presque impos- sible dassigner une cause particulire. Il y a mme des cas dans lesquels laction vitale cesse tout--coup, et ne laisse aucune trace de maladie. De l vient que les tables et les registres sur lesquels la statistique des maladies et de la mort est base doivent, ncessairement subir certaines corrections.

7. On rencontre assez souvent dos difficults assez semblables celles, ci-dessus, quand on veut tablir le taux de la mortalit due des maladies spciales certaines localits et certains mtiers. Par exemple, la moyenne du taux des dcs dans lle de Madre, ayant pour cause la phthisie, pendant ces dernires quarante annes, lgard soit de la population entire, soit des trangers seulement, ne donnerait aucun vrai rsultat.

Dans larme et dans la marine, un grand nombre de dcs ont lieu dans ce pays-ci, qui ont leur cause dans la fivre ou la dyssenterie contracte sur les ctes de la Chine; consquemment, en essayant de montrer par des tables statistiques le taux de la mortalit dans ce pays-ci, ces dcs devraient tre retranchs, et transfrs sur les registres tenus dans la rgion ou dans la localit o la maladie a t contracte.

C. Statistique sanitaire militaire.

1. Il est important pour toutes les comparaisons de statistiques militaires, sanitaires, de connatre les rsultats observs simultanment en gard aux soldats du service effectif, aux officiers brvets et aux sous- officiers, chaque classe pour elle-mme; et de distinguer dans la premire classe le nombre des hommes qui se trouvent lhpital et au service actif.

2. On sinformera, pour chaque caserne ou station, des faits suivants:

1. le climat local et ses maladies prvalantes.

2. le sol.

3. la distance des rivires, mers, lacs, marais et terres humides le plus rapproches et de terres qui sont cultives dune manire vraisemblablement prjudiciable la sant.

4. laccomodement total pour les troupes de la station, y compris les officiers brvets, les sous-officiers et les soldats.

5. le nombre des btiments spars, en usage comme casernes.

6. le nombre des tages de ces btiments; nombre des chambres et des hommes y logeants au grenier et au-dessus dtables.

7. la hauteur du plus bas tage au-dessus du terrain.

8. le nombre des chambres dans la caserne.

9. le nombre rglementaire des hommes dans chaque chambre.

10. la longueur, largeur et hauteur de chaque chambre.

88 11. lespace carr ou cubique occup par chaque homme.

12. le nombre des fentres par chambre, leur hauteur et largeur 13. le nombre des poles par chambre.

14. les moyens de ventilation.

15. les matriaux de construction de la caserne.

16. le sol sur lequel la caserne est construite.

17. ltat des eaux qui y entrent ou qui en sortent.

18. le nombre des lieux daisance et des latrines.

19. le nombre des chambres ou bassins de lessive.

20. le nombre des baignoires.

21. les appareils de cuisine.

22. lclairage: au gaz; la chandelle; lhuile.

3. Donner de semblables dtails en ce qui regarde les hpitaux.

4. Les articles et la quantit de la ration du soldat; le mme pour les rations dans les hpitaux.

5. Les matriaux et le poids de lhabillement du soldat.

6. La nature et le poids de larmement.

7. Dsignation et nombre des usines.

8. Salles dcole; le nombre des coliers que lon y peut placer.

9. Bibliothques militaires; nombre des volumes et des lecteurs.

10. Amusements; appareils gymnastiques etc.

11. Dimensions des corps de garde, et leur espce cubique par homme; les moyens de ventilation.

12. Devoirs du soldat: le nombre de gardes par semaine; temps de lentre en faction et de la retraite;

nombre, par semaine, de nuits passes au lit.

13. Nombre et dimensions des cellules de prison; moyens de ventilation.

14. Lespaco carr et lespace cubique par homme au bord dun vaisseau transportant des malades;

moyens de ventilation: aile, chemine, soufflets piston.

Florence Le Congrs fait aux gouvernements les recommandations ci-apre:

1867.

1. Que lon publie uno Statistique de ltat sanitaire des armes de terre, daprs les formulaires suivants:

a) Tableaux trimestriels et annuels du mouvement des malades par armes et garnisons;

b) Tableaux annuels dos maladies et de la mortalit par armes, garnisons, ge et dure du service;

c) Tableaux nosographiques annuels, avec le mouvement des malades et les moyennes des journes de traitement, par espces de maladies ot par armes ;

d) Tableaux annuels des lsions trauniatiques ot des oprations chirurgicales.

2. Quune pareille publication soit dresse pour le service naval, daprs les bases tablies au Congrs de Londres en 1860, en ayant gard aux diffrentes stations, aux espces des navires, aux diverses catgories de lquipage.

3. Vu lempressement avec lequel diffrents gouvernements ont rpondu au vote mis par le Congrs do Berlin, relativement aux besoins des blesss en temps de guerre, que lon entreprenne une enqute sur les moyens de pourvoir linsuffisance du service sanitaire dans les armes en campagne.

4. Que le vu exprim au Congrs international de statistique, tenu Berlin, loccasion du sujet qui vient dtre discut, soit renouvel.*) *) Voir plus loin Statistique compare de la sant et de la mortalit dans la population civile et militaire. Le voeu dont il sagit ici est conu dans les tonnes suivants:

On recommande au prochain Congrs de statistique de poser des questions sur la nourriture, lhabillement, larmement, le logement et le service des soldats; mais dj ds prsent il est dsirer quau moins annuellement des donnes exactes soient publies sur les points suivants: 1. Habillement. 2. Armement. 3. Entretien, y compris la solde. 4. Service, spcialement service de garde. 5. Gymnastique. 6. Logement. 94 bb) Oreille: Otorrha.

cc) Nez: Ozna.

g) Organes de la respiration: Phthisie. Emphysme. Asthme. Empyme. Hydrothorax. Catarrhe chronique.

h) Organes de la digestion: Stomatite ftide. Maladies chroniques de l'estomac, du foie, de la rate etc. Prolapsus et fistule de l'anus. Pritonite chronique.

i) Organes de l'uretre et parties sexuelles: Nphrite (morbus Brightii). Catarrhe de la vessie (ca- tarrhus vessic). Ischuria et strictur. Enuresis. Fistules urinaires (fistules urethrales). Ma ladies chroniques de la prostate. Hydrocle. Inflammations des glandes, etc. etc.

III. tat sanitaire des Armes.

1. Le Congrs considre l'tablissement d'une vaste statistique de l'tat sanitaire des armes comme l'une des tches les plus urgentes des Gouvernements, parce que seule cette statistique donne la vraie mesure d'aprs laquelle on puisse juger de l'influence des institutions existantes sur l'tat plastique, sur l'aptitude gnrale des personnes incorpores l'arme.

2. Une pareille statistique peut atteindre une rare perfection, si les Gouvernements exigent des rapports soigns de leurs agents, si la forme de ces rapports est exacte et uniforme, et si les rsultats en sont rgulire ment publis.

3. Le Congrs tient pour ncessaire:

a) que toutes les personnes appartenant l'arme, y compris les officiers, soient prises en considra- tion dans les rapports mentionns;

b) que chaque affection qui pendant un jour enlve un homme au service militaire, y soit comprise, mme en cas qu'il n'est pas entr l'hpital.

4. On considrera comme la base de ces rapports pour chaque arme, le corps de troupes qui reprsente l'unit tactique et ordinairement indivisible, tel que le bataillon etc.

5. Les premiers relevs faire sont la statistique de toutes les affections, congs et dcs des diverses armes:

a) d'aprs les corps de troupes, b) d'aprs l'arme, c) d'aprs les lazarets, d) d'aprs les garnisons, e) d'aprs les logements (caserns ou non caserns), f) d'aprs les circonstances se rapportant au service, ou g) d'aprs les circonstances personnelles, en particulier d'aprs l'anne de la naissance de chaque soldat;

h) ventuellement d'aprs les arrondissements du recrutement.

6. Les troupes forment des listes, qui contiennent le nom, l'ge, la nationalit, le lieu de naissance, l'arron dissement du recrutement, la dure de service, le logement, la circonfrence du thorax, le poids du corps de chaque soldat; le mdecin y ajoute le jour de l'affection, le nom de la maladie et la marche qu'elle a prise.

7. Le Congrs recommande dans ce but les relvements suivants:

a) Rapport mensuel et rapport annuaire du corps de troupe, I., contenant un coup d'il spcial sur les diverses affections, les invalids et les dcs, par rapport au temps de service.

b) Rapport mensuel et rapport annuaire du corps de troupe, II., contenant un tableau comparatif des maladies, d'aprs l'anne de naissance, la taille, la circonfrence thoracique, par rapport au temps de service.

c) Rapport mensuel et rapport annuaire du corps de troupe, III., contenant le nombre des jours de traitement, par rapport au temps de service et au rang.

d) Rapport mensuel et rapport annuaire du corps de troupe, IV., contenant un tableau des hommes librs pour incapacit de service et des invalids, d'aprs leur anne de naissance, leur taille, leur circonfrence thoracique, par rapport au temps de service et au rang.

e) Rapport mensuel et rapport annuel de garnison, I., contenant un tableau des affections dans les divers corps d'arme et armes diffrentes, par rapport au temps de service et au logement.

95 f) Rapport mensuel et rapport annuel de garnison, II., contenant un tableau spcial des maladies dans les divers corps darme et armes diffrentes, eu gard au logement.

g) Rapport mensuel et rapport annuel du lazaret de la garnison, contenant un tableau spcial des ma ladies qui ont atteint des hommes y traits de divers corps de troupes ou armes diffrentes, y compris les passants.

8. On recommande au prochain Congrs de statistique de poser des questions sur la nourriture, l'habille ment, l'armement, le logement et le service des soldats; mais dj ds prsent il est dsirer qu'au moins annuellement des donnes exactes soient publies sur les points suivants: 1) Habillement. 2) Armement, 3) En tretien (y compris la solde). 4) Service (spcialement service de garde). 5) Gymnastique. 6) Logement.

Pages:     | 1 | 2 || 4 | 5 |   ...   | 8 |



2011 www.dissers.ru -

, .
, , , , 1-2 .