WWW.DISSERS.RU


...
    !

MHCTEPCTBO OEO POECCOHAHOO OPAOBAH POCCCO EEPA Bopo ec ocyapc e y epc e ay e poa o-epa co oo aepa pa yco oo METOECE AAH O PAOTE C

HAHM TECTOM ( c ye o, ac pa o, co ca ee ay x pao o ec ec e x ay e o) ac 1 Coc a e e e o H.A.

Bopo e - 1998 2 Me o ec e yaa pe a ae c ye o, ac pa o, co ca e e ay x pao o, pooa x ye e pa ycoo a ex eo poecc o a oo p e e .

B oc oy peaaeoo oxoa pao e c ay ec o ooe o e pa p a o c .ea co a (pa ) exa o a ea ecoo ay e a M . M.B. oo ocoa. Ocooe a e yee c coepe c oa ao e , a pae x a o a e ec a eo (a e o e x eo pa) c pa o c e e o o o oc.

pa e , coc ae e a ya ay e ec a, c ococ y op poa ye e o op e ccoe o, e oc o e c a , axo o ec e c, coc a opo a epea a coepa e po a oo e epeoa pee c o opo a ee coa c ooa e a aaex ap y opo e ee ec a. a pao a ocyec e c apae o c a a e ec ecoo paa eco o a ep aa.

Me o ec e yaa coc ae c ye o peoa popa a a coo ae a ac pa o co ca ee.

TEXTE I. LA FIN DE LA SCIENCE ?

NON, LE DBUT.

Les mystres de lUnivers, de lorigine de la vie et de sa complexit Dans les diffrents domaines quelle explore, la science atteindra bientt ses limites, affirment des esprits critiques. Pas du tout. Car plus nous en savons, plus les questions affluent.

1. A en croire certains de ses contempteurs, la science, victime de son succs, serait proche de son crpuscule. Le moment est proche, prtendent-ils, o nous aurons mis au jour toutes les grandes lois de la nature. Il ne reste quun nombre limit de phnomnes explorer, et chaque nouvelle perce nous rapproche de la connaissance totale. Quelle ineptie ! Cette argumentation est errone, elle est dangereuse. Car sil ne restait rien dintressant dcouvrir, pourquoi le public approuverait-il la poursuite de la recherche fondamentale ? Tout ce que nous savons est infiniment minime par rapport ce qui reste inconnu , disait William Harvey, le physicien anglais du XVIIe sicle qui dcouvrit la nature de la circulation sanguine. Ses propos sont toujours dactualit. Quest-ce qui existe ? Pourquoi cela existe-t-il et comment la nature fonctionne-t-elle ? Ces trois interrogations embrassent un champ par nature illimit. Et la chane des dcouvertes tout comme la curiosit humaine ne montre pas le moindre signe dachvement.

QUESTIONS ET DEVOIRS 1. Lisez la premire partie du texte et relevez son ide principale. Commentez lide de William Harvey tout ce que nous savons est infiniment minime par rapport ce qui reste inconnu .

2. Trouvez dans le texte les termes qui signifient a) ensemble des activits, des travaux scientifiques auxquels se livrent les chercheurs ;

b) facult de connatre, de se reprsenter, manire de comprendre, de percevoir ;

c) action de trouver ce qui tait inconnu, ignor ou cach ;

ce qui est dcouvert.

3. Donnez une dfinition scientifique de la notion de la recherche fondamentale .

4. Trouvez dans le texte les phrases o sont employes les constructions V(Subs./Adj.) + + Inf. Traduisez ces phrases en russe.

5. Relisez le texte en notant des mots-cls sur une feuille de papier. Rsumez le texte en vous servant de vos notes.

2. QUEST-CE QUI EXISTE ?

Mme aprs des sicles de travail, nous ne connaissons que 1 2% des espces vivantes prsentes sur la Terre, nous navons analys que la mince couche superficielle de la plante et dcrit quune poigne des quelque 80 000 protines que produit notre corps.

Nous connaissons bien la centaine dlments stables du tableau priodique, mais le nombre de combinaisons possibles entre ces diffrents lements est virtuellement infini. Si nous nous tournons vers lespace, nous y dcouvrons des dizaines de milliards dtoiles dans chacune des dizaines de milliards de galaxies pour chaque tre humain, il existe peut-tre un trillion de systmes solaires. Il y a tant dcouvrir !

De plus, la majeure partie de la masse de lUnivers jusqu 99%, selon certaines estimations chappe notre observation et elle est constitue lvidence dune matire trange dont la nature dpasse notre entendement. Si la science aujourdhui sappuie sur lobservation et la mesure de 1% seulement des briques du rel la matire atomique courante -, comment prtendre que la physique touche son terme ?

QUESTIONS ET DEVOIRS 1. Lisez la deuxime partie du texte et relevez son ide principale.

2. Trouvez dans le texte les phrases o sont employs les termes ci-dessous : Tableau priodique, systme solaire, espce vivante, virtuellement, observation.

Donnez-en des dfinitions scientifiques et traduisez ces phrases en russe.

3. Trouvez dans le texte les termes qui signifient a) vaste ensemble dtoiles, de poussires et de gaz interstellaires dont la cohsion est assure par la gravitation b) qui est limit la surface, la partie extrieure de quelque chose c) assemblage, arrangement selon une disposition, une proportion d) trouver ce qui tait cach, inconnu, ignor e) le monde entier, lensemble de ce qui existe.

4. Trouvez dans le texte les groupements de mots forms daprs le modle Subst./Adv.

de quantit + de + subst. Donnez-en des quivalents russes.

5. Lisez en franais les chiffres ci-dessous :

2, 18, 41, 29, 56, 17, 63, 75, 79, 80, 84, 80, 800, 8 000, 80 000, 800 000, 8 000 0,5 3,8 5,1 9,8 27,2 34,3 76, 6. Formez les substantifs des verbes suivants, modle :

Observer observation Estimer - Dcouvrir Chercher Poursuivre - Fonctionner Argumenter Connatre Proposer Evaluer 7. Reliser le texte en notant des mots-cls sur une feuille de papier. Rsumez le texte en vous servant de vos notes.

8. Pour assurer la liaison entre les parties du rsum employez des articulateurs (ap y op - coa, ooa e ca ey coo ac ec a): mme, mais, de plus, selon certaines estimations 3. POURQUOI CELA EXISTE ?

De mme, la question des origines de lUnivers, qui fascine les plus grands penseurs depuis laube des temps, reste une grande nigme cosmologique. Pour se limiter notre coin du cosmos, les origines de notre galaxie et de notre systme solaire sont des questions de dimension mythique qui suscitent les plus audacieuses spculations et provoquent dintenses dbats. La question de lorigine de la vie figure aussi parmi les plus insondables. Par bonheur, elle est galement la plus accessible lexprimentation puisquil sagit dun processus chimique susceptible dtre recr en laboratoire.

La simplicit structurelle des mycoplasmes et la simplicit chimique des cyanobactries peuvent mettre en lumire diffrents aspects de la vie primitive. Par exemple, les structures cellulaires et les processus mtaboliques par lesquels les cellules extraient de lnergie du sucre sont communs toutes les formes de vie et ont d exister sous une forme ou une autre chez les cellules les plus anciennes. En rduisant le mtabolisme ses ractions chimiques les plus fondamentales, les scientifiques esprent comprendre la squence dvnements spontans qui a prcd la premire reproduction cellulaire.

Lorigine de la vie fut un vnement historique, et de nombreux dtails de cette saga sont toujours enfouis dans les structures chimiques des cellules. Grce des tudes biochimiques, nous comprendrons et nous reproduirons peut-tre certains processus chimiques ayant particip de cet vnement. Restera alors se demander si dautres processus chimiques conduisant lapparition de la vie ont pu voir le jour travers le cosmos QUESTIONS ET DEVOIRS 1. Liser la troisime partie du texte et relevez son ide principale.

2. Trouvez dans le texte les termes qui signifient :

a) lment constitutif fondamental de tout tre vivant ;

b) premire manifestation, commencement c) qui agit, qui se produit de soi-mme, sans intervention extrieure ;

d) suite ordonne dlments, dobjets, doprations, de mots etc. ;

e) Chacune des grandeurs ncessaires lvaluation des figures et des solides (longueur, largeur, hauteur ou profondeur) ;

3. Trouvez dans le texte les phrases avec les adjectifs au superlatif. Traduisez-les en russe.

4. Trouvez dans le texte les substantifs caractriss par les adjectifs suivants et traduisez ces groupements en russe : solaire, intense, primitive, mtabolique, biochimique, structurelle, chimique, historique, cellulaire.

5. Trouvez dans le texte les adjectifs qui forment les modles suivants : Adj. + + Subst., Adj. + de + Inf. Traduisez-les en russe.

6. Trouvez le grondif et le participe pass compos. Relevez leur valeur grammaticale grce des transformations possibles. Exemple :

En montant au dernier tage de la Tour Eiffel, vous verrez tout Paris Quand vous monterez (temps) Si vous montez (condition) 7. Trouvez dans le texte la phrase avec lexpression mettre en lumire et traduisez-la en russe. Retenez les expressions suivantes avec le verbe mettre et faites-les entrer dans des phrases :

Mettre en cause Bo eo, a pa a , ca c .-.

Mettre en doute C a o co e e, oepa co e Mettre en jeu p o e c e, oea Mettre en oeuvre p o e c e, ocyec , c ooa Mettre en place oea , paea , yc a a a , coaa , y pea Mettre au point Papaa a , opaa a , aepa , aa a , y o Mettre en question oepa ocye , c a o o poc, o co e e Mettre en relief Be , oep a Mettre en service Bo e c e Mettre en valeur oaa ( oep a ) e oc , ae e, oc o c o Mettre en dfaut Oca , pe c oa ocyec e Mettre en rapport Co oc a , p o coo e c e 8. Terminez les phrases suivantes :

La question des origines de lUnivers reste Les structures cellulaires et les processus mtaboliques sont communs Les scientifiques esprent Grce des tudes biochimiques nous 9. Relisez le texte en notant des mots-cls et rsumez-le en vous servant de vos notes.

10. Pour assurer la liaison des parties de votre rsum employez les articulateurs suivants :

de mme, par bonheur, par exemple, grce, il sagit de.

4. COMMENT FONCTIONNE LA NATURE ?

Le troisime et peut-tre le plus vaste sujet qui interpelle la science concerne les processus qui font marcher la nature : comment valuent les toiles, comment srodent les roches, comment se dveloppe le cancer, comment interagissent les atomes, comment se reproduisent les moisissures, etc. Les questions surgissent par millions. Dcrire lvolution et linteraction dynamique des systmes naturels nous aide non seulement comprendre le pass et le prsent, mais aussi prdire lavenir de notre environnement physique. A plus court terme, cela nous aide rsoudre des problmes cruciaux pour notre bien-tre. A vrai dire, lessentiel de la recherche scientifique fondamentale actuelle sattache rpondre ce genre de problmes, et les rsultats rvlent une incroyable complexit.

Ces questions laissent entrevoir plusieurs sicles de recherches et de dcouvertes. Les critiques comme John Horgan divisent la science en compartiments bien nets : la fin de la physique, la fin de la cosmologie, la fin de la biologie volutionniste, comme si le savoir scientifique nous parvenait par petits paquets que lon pourrait hermtiquement clore et ranger une fois remplis. La nature ignore de telles frontires. La physique fait partie de la cosmologie, qui fait partie de la gologie, qui fait partie de la vie. Les questions sans rponse, quelles concernent lenvironnement, levolution ou la diversit de la vie dans lUnivers transcendent les frontires classiques. Pour y rpondre, il faudre inaugurer de nouveaux modes de pense et de nouvelles stratgies. Plus nous en savons, plus nous prenons conscience que nous savons peu.

Robert M.Hazen Courrier international no 360, octobre QUESTIONS ET DEVOIRS 1. Relevez lide principale de cette partie du texte.

2. Pourquoi y a-t-il beaucoup de questions qui restent sans rponses ? Etes-vous daccord que pour y rpondre, il faudra inaugurer de nouveaux modes de pense et de nouvelles stratgies ? Argumentez votre rponse.

3. Trouvez dans le texte les termes qui signifient :

a) ensemble des lments naturels et artificiels qui entourent un individu humain, animal ou vgtal, ou une espce ;

b) dune grande tendue, qui stend au loin ;

c) influence rciproque de deux phnomnes, de deux personnes ;

d) caractre de ce qui est divers, vari ;

pluralit.

4. Trouvez dans le texte les constructions faire + Inf. et laisser + Inf. qui ont une valeur factitive (causative), cest--dire celle dun verbe qui indique que le sujet fait faire laction. Traduisez-les en russe, cf :

Comprendre Faire comprendre o a Oc Penser Faire penser ya Haec a c Savoir Faire savoir a Coo , yeo Partir Laisser partir xo , yea O yc Tomber Laisser tomber aa po 5. Ajouter aux substantifs ci-dessous les adjectifs qui les caractrisent. Vrifiez les combinaisons cres daprs le texte et traduisez en russe les phrases o elles entrent :

Substantifs Adjectifs 1. linteraction a. nouvelles 2. des problmes b. naturels 3. le savoir c. dynamique 4. des systmes d. classiques 5. des stratgies e. physique 6. la recherche f. cruciaux 7. les frontires g. incroyable 8. notre environnement h. fondamentale 9. une complexit i. scientifique 6. Relisez le texte en notant des mots-cls et rsumez-le en vous servant de vos notes.

7. Pour assurer la liaison des parties de votre rsum employez les articulateurs suivants :

peut-tre, non seulement mais aussi, vrai dire, il faut(il faudra).

8. Expliquez le titre du texte et proposez un autre titre possible.

9. Regardez les objets de demain (page 17). Que pensez-vous de leur rle dans notre vie ? De quels autres objets de demains avez-vous entendu parler ?

TEXTE 2. CLONAGE : la vache est-elle lavenir de lhomme Dolly a eu un an le 5 juillet. La brebis qui a clou le monde de surprise est en pleine forme. Ses crateurs naffichent pas la mme insouciance. Maintenant que les mdias ont cess de les clbrer, ils essaient de transformer Dolly en une affaire rentable.

Si tout marche selon leurs plans, les premires applications thrapeutiques de la technologie qui a permis de crer Dolly pourraient apparatre sur le march dici trois ans. Cest ce que prvoit PPL Therapeutics, le laboratoire de biotechnologie cossais qui a cr Dolly avec linstitut Roslin, un centre de recherche financ par lEtat. La premire application devrait tre un traitement destin aux hmophiles. Des mdicaments pour le coeur pourraient suivre, ainsi que toute une gamme de produits allant des supplments nutritionnels aux organes danimaux qui pourraient tre transplants sur des humains. Des remdes pour certaines maladies gntiques sont galement ltudes. Tout cela partir dun mouton. Nous avons tous rencontr des clones : les vrais jumeaux possdent exactement les mmes gnes et sont par consquent des clones lun de lautre. Ce qui fait de Dolly un cas part, cest quelle est le clone dun mouton qui a six ans de plus quelle.

Sa porte historique est indniable. Le muse des Sciences de Londres a dores et dj demand lautorisation de lempailler aprs sa mort afin de lexposer. Mais, en soi, le processus du clonage ne prsente pas grand intrt pour PPL Therapeutics. Ce qui compte, cest la technologie (dite du transfert nuclique ) qui a permis de crer Dolly. Le grand projet, cest de manipuler gntiquement des moutons afin quils produisent des substances thrapeutiques dans leur lait.

QUESTIONS ET DEVOIRS 1. Lisez la premire partie du texte et relevez son ide principale.

2. Que savez-vous sur Dolly et en quoi consiste sa porte historique ?

3. Pourquoi apprcie-t-on surtout la technologie (dite du transfert nuclique ) qui a permis de crer Dolly ?

4. Trouvez les phrases o il sagit des possibilits de lapplication du clonage.

5. Donnez les termes qui signifient :

a) lment du chromosome, constitu par un segment dADN conditionnant la transmission et la manifestation dun caractre hrditaire dtermin ;

b) matire dont quelque chose est form ;

c) qui donne un bnfice satisfaisant ;

d) relatif au traitement des maladies.

6. Trouvez les phrases avec les verbes au Conditionnel et traduisez-les en russe.

7. Relisez le texte en notant des mots-cls et rsumez-le en vous servant de vos notes.

Employez dans votre rsum les articulateurs suivants :

maintenant, selon leurs plans, ainsi que, galement, par consquent, part, ce qui compte.

2. Les mdecins aimeraient pouvoir traiter plus de malades avec des protines drives du sang humain, lesquelles sont obtenues en quantits insuffisantes [ partir du sang de donneurs]. La solution explore par PPL Therapeutics : effectuer des manipulations gntiques sur des moutons afin quils fabriquent ces protines dans leur lait. Lentreprise possde dj un cheptel de plus de 300 brebis dont chacune possde un fragment de gne humain qui dclenche la fabrication dune protines humaine, nomme AAT, dans leur lait. Chaque brebis produit entre 12 et 15 grammes dAAT par litre de lait.

Pour PPL Therapeutics, la difficult tient au fait quil a fallu plusieurs gnrations pour constituer son cheptel producteur dAAT. Le laboratoire na donc pu entreprendre les tests cliniques quaprs avoir obtenu un nombre assez important de brebis susceptibles de garantir un approvisionnement suffisant. La technologie du transfert nuclique permet de crer tout un cheptel simultanment, en introduisant un noyau cellulaire identique dans un grand nombre dovules. De plus, cette technologie permettrait dutiliser des vaches. Leur cycle dallaitement est beaucoup plus long : elles produisent vingt fois plus de lait que les brebis ! Linnovation scientifique devra donc aller plus loin. Se contenter de crer tout un troupeau de Dolly ne prsente aucun intrt commercial. PPL Therapeutics et linstitut Roslon veulent crer dun seul coup un troupeau dont toutes les brebis possdent le gne humain qui fabrique les protines humaines dans leur lait. Pour y parvenir, il suffit dimplanter des gnes humains dans des cellules prleves sur des embryons de moutons (non adultes) avant de les introduire dans des ovules non fertiliss. Les premiers moutons de ce type devraient bientt natre.

QUESTIONS ET DEVOIRS 1. Quel est lobjectif de la suite de recherche de PPL Therapeutics et quelle en est linnovation scientifique ?

2. En quoi consiste la technologie du transfert nuclique labore par le laboratoire ?

Pourquoi prfre-t-on les vaches aux brebis ?

3. Trouvez dans le texte les termes qui signifient :

a) macromolcule constitue par lassociation dacides amins relis par des liaisons peptiques ;

b) organisme en voie de dveloppement, depuis loeuf fcond jusqu la ralisation dune forme capable de vie autonome et active.

4. Donnez une dfinition scientifique du terme noyau employe en physique et en biologie.

5. Retenez quelques expressions avec le mot fait (a, eo):

Le fait que o a, o De fait e c e oc, a ec En fait cao ee, a ec De ce fait o oy, c c Du fait de cec e, -a Du fait que y oo, o, a a Faites-les entrer dans des phrases.

6. Trouvez dans le texte les groupements avec ladjectif indfini tout . Quelle diffrence y a-t-il entre tout un troupeau et tout le troupeau ? Employez une des formes convenables de ladjectif indfini (tout, tous, toute, toutes) : les rsultats, les questions, lenvironnement, les tudes, les processus, le mcanisme, les dcouvertes, la structure.

7. Trouvez dans le texte la forme passive du verbe.

8. Relisez le texte en notant des mots-cls et rsumez-le en vous servant de vos notes.

9. Reliez les parties de votre rsum laide des articulateurs suivants :

De plus, donc, afin que.

3. Ron James, directeur de PPL Therapeutics, est bien conscient du fait que Dolly a suscit un dbat moral. Le seul fait que Dolly existe nous rappelle que la technologie de PPL Therapeutics et de Roslin pourrait un jour sappliquer lhomme. Il existe dj une secte religieuse qui propose des clones dtres humains sur Internet pour seulement 000 dollars . Pour Ron James, ce sont des charlatans. Il faut la coopration de trente femmes pour une naissance. De plus, il nexiste que vingt groupes scientifiques dans le monde qui seraient en mesure ne ft-ce que denvisager une telle opration . Il sintresse bien plus ce que Dolly pourra nous apprendre sur le vieillissement humain. Elle est le clone dun mouton de 6 ans : certaines parties de son patrimoine gntique sont six ans plus ges quelle. Les symptmes dun vieillissement prmatur, ou leur absence, pourraient avoir une porte norme.

Mais Dolly ne fait pas partie des projets commerciaux de PPL Therapeutics, parce que, au-del du clonage, cest le transfert nuclique qui va gnrer des bnfices. Crer des troupeaux, que dis-je, des hordes dusines mdicaments vivantes, voil lobjectif de PPL Therapeutics.

Daniel Green Courrier International no 360. Octobre, QUESTIONS ET DEVOIRS 1. Pourquoi Dolly a-t-elle suscit un dbat moral ? Que pensez-vous de laspect moral du clonage ?

2. A quoi est li le vieillissement prmatur de Dolly et quels problmes scientifiques peut-il poser ?

3. Le clonage ne fait pas partie des projets commerciaux de PPL Therapeutics et quoi sert-il en ralit ?

4. Expliquez ce que cest lInternet.

5. Trouvez dans le texte la phrase o il sagit de lattitude du chercheur envers les clones dtres humains. Etes-vous daccord avec lui ? Pourquoi ?

6. Trouvez dans le texte les cas de la mise en relief et traduisez-les en russe.

7. Relisez le texte en notant des mots-cls et rsumez-le en vous servant de vos notes et des articulateurs suivants : dj, de plus, voil 8. Donnez votre avis sur le problme du clonage.

TEXTE 3. SAUVEZ LA PHYSIQUE QUANTIQUE !

Ces cinquante dernires annes ont t marques par un approfondissement spectaculaire de nos connaissances sur les lois fondamentales de la nature. Malgr ce triomphe, des voix slvent pour prtendre que la qute visant, depuis que la science existe, luder les principes fondamenteaux rgissant la nature est aujourdhui morte et enterre.

En pratique, chaque avance a conduit les spcialistes en physique des particules se poser de nouvelles questions, dont les rponses requirent toujours plus defforts et des expriences toujours plus complexes et coteuses. Au point quaujourdhui lavenir ne dpend plus seulement des physiciens eux-mmes, mais de plus en plus de lengagement de la socit et des citoyens non scientifiques : en 1993, le refus du Congrs [amricain] de financer le projet de supercollisionneur supraconducteur est malheureusement l pour nous le rappeler. Pourtant, tous les ingrdients ncessaires la vitalit des recherches en physique des particules sont runis. Jamais les interrogations qui nous occupent lheure actuelle nont t aussi passionnantes. Avant dix ans, les outils permettant de rsoudre au moins certaines de ces questions seront raliss, et il faut sattendre ce que suivent dblouissantes dcouvertes. Nous sommes, enfin, laube dune nouvelle thorie qui promet de transformer radicalement les concepts fondamentaux de la physique, de bouleverser notre approche de lespace et du temps et, peut-tre, de jeter les bases dune thorie unifiant lensemble des forces de la nature.

De quoi sagit-il ? Cest la premire question que se pose un chercheur face la dcouverte dun nouveau phnomne de la nature. Cette premire tape exploratoire est surtout exprimentale. Puis, la rponse trouve, le physicien se demande : Comment a marche ? Ce stade suppose que thoriciens et exprimentateurs unissent leurs efforts pour dcouvrir et comprendre la pertinence du phnomne tudi et pour lui donner une formalisation mathmatique. Aprs avoir rsolu ces deux interrogations, le scientifique sen pose une troisime : Pourquoi en est-il ainsi ? Ce dernier stade est avant tout thorique. Il ouvre souvent de nouvelles voies menant de nouvelles expriences destines apprhender de nouveaux phnomnes. Et ainsi va le cycle. Nous avons aujourdhui atteint le stade du pourquoi .

Pourquoi le proton est-il des milliards de fois plus lger que ne le prvoit le modle standard ? Pourquoi y a-t-il, dans la nature, des entits de grande chelle, comme les toiles, les plantes ou les tres humains. Lune des rponses ces deux questions est taye par un ensemble dindices exprimentaux et thoriques : la nature possderait une structure trange et jusquici pratiquement inexplore appele supersymtrie. La confirmation de cette hypothse permettrait denvisager une dimension quantique entirement nouvelle de lespace-temps, avec des coordonnes qui ne seraient plus des nombres ordinaires mais relveraient de la mcanique quantique. Cette supersymtrie expliquerait lexistence de la matire telle que nous la connaissons. Dores et dj, elle laisse prsager la dcouverte dune foule de nouvelles particules. Mais des expriences dune grande subtilit simposent si lon veut mettre jour cette supersymtrie.

La confirmation de cette structure ouvrirait un nouvel ge dor la physique exprimentale. Un tel progrs permettrait en effet des avances dcisives au plan de lunification des quatre grandes forces loeuvre dans lUnivers (gravitation, interactions nuclaires forte et faible, force lectromagntique) en menant une thorie qui les dcrirait comme des expressions diffrentes dun mme phnomne. Voil qui stimulerait le dveloppement dun nouveau cadre thorique : la thorie des cordes, dont la supersymtrie est lun des principes de base. Selon cette thorie, les lments constitutifs de la matire ne sont plus, ici, des particules ponctuelles, cest--dire occupant un point de lespace, mais des cordes vibrantes et allonges. En laborant la thorie des cordes, il y a vingt-cinq ans, les physiciens ont ouvert une voie dont on ignore encore aujourdhui o elle nous conduira.

David Gross et Edward Witten Courrier international no 360, octobre QUESTIONS ET DEVOIRS 1. Lisez le texte ci-dessus et partagez-le en paragraphe. Dgagez lide matresse de chacun de ces paragraphes.

2. Trouvez les phrases avec les expressions suivantes : laube dune nouvelle thorie , jeter les bases dune thorie universelle , ouvrir un nouvel ge dor la physique exprimentale , donner le signal la troisime rvolution de la physique .

Expliquez la signification de ces expressions et donnez la traduction des phrases o elles entrent.

3. Donnez le singulier des adjectifs fondamentaux et exprimentaux . Citez encore quelques adjectifs de ce type grammatical.

4. Dans le texte trouvez les substantifs qui sont caractriss par les adjectifs suivants :

Spectaculaire Coteux Thorique Fondamental Nouveau Exprimental Complexe Exploratoire Dcisif 5. Trouvez les substantifs qui sont caractriss par les participes prsents et les participes passs. Indiquez le verbe dont ce participe est form et la valeur active ou passive du participe.

6. Trouvez dans le texte les cas de la forme passive et transformez-les en forme active.

7. Trouvez les phrases avec le pronom relatif dont et traduisez-les en russe.

8. Trouvez dans le texte les termes qui signifient a) reprsentation intellectuelle dun objet conu par lesprit ;

b) trs petite partie dun lment matriel, dun corps ;

c) produit qui entre dans la composition dun mlange ;

d) connaissance acquise par une langue pratique jointe lonservation.

9. Terminez les phrases suivantes :

Cette premire tape exploratoire est La confirmation de cette hypothse permettrait de Ce dernier stade ouvre Chaque avance a conduit les spcialistes Ces cinquante dernires annes ont t marques par Tous les ingrdiens ncessaires la vitalit des recherches Cette supersymtrie expliquerait lexistence de 10. Relisez le texte en notant des mots-cls et rsumez-le en vous servant de vos notes.

11. Reliez les parties de votre rsum laide des articulateurs suivants :

pourtant, enfin, puis, ainsi, mais, voil, selon cette thorie, cest--dire PEOMEHEMA TEPATPA 1. xoca P.. p. Tpy oc epeoa c pa ycoo a a pycc. M.:

Haya, 1967. 182 c.

2. a B.., a a .A. Ho pa yco-pycc coap. M.: Pyc.., 1993. 1194 c.

3. ap a T.., Pye o .C., aoa E.B. Raisonnons la franaise / oco e o pa ycoy y a ea o. . 1. M.: Mex.-a. a. M, 1998. 192 c.

4. oc pa . popaa a a coo ae a ac pa o co ca ee / M c epc o Oeo poecc o a oo opaoa Pocc co eepa. ocyapc e oop a o e p. M., 1997. 20 c.

5. pa ca .A. pa e a ec ec e py oc pa yco ay o epa yp. M.: Haya, 1978. 104 c.

Coc a e : e e o Ha a Aeca po a Pea op : y a T..




2011 www.dissers.ru -

, .
, , , , 1-2 .